Les pharmaciens lâchent un peu leur tirelire

Les grandes oubliées des ordonnances
19 janvier 2018
La dernière minute des pharmacies
12 juillet 2018

Les pharmaciens lâchent un peu leur tirelire

Même si on nous explique que la baisse des prix des médicaments génériques va éroder la marge des pharmaciens ; les pharmacies d’officine vont tout de même avoir du mal à nous faire pleurer sur leur sort.

Pour mémoire 2017 a été une année blanche pour les salariés avec 0% d‘augmentation. La profession est de moins en moins attractive notamment à cause des niveaux de salaires ce qui engendre des difficultés de recrutement.

Ébauchée en fin d’année 2017 la négociation salariale s’était terminée avec une proposition des employeurs à 1.2% et celle des organisations syndicales à 2%. Le 15 janvier après de vrais « comptes d’apothicaires » il a été acté une augmentation au 1er janvier 2018 de 1.6%.

Ce qui se traduit par « Le salaire mensuel garanti au coefficient 100, excluant toutes primes, est fixé, à compter du 1er janvier 2018, à 1.499 euros bruts sur la base de la durée légale du travail de trente-cinq heures hebdomadaires ».

En ce qui concerne la prime d’équipement qui était de 70 € celle-ci passe à 72€ avec prise d’effet pour elle aussi au 1er janvier 2018. Petit rappel cette prime est due même si l’employeur fournit la tenue de travail.

Ces deux accords seront soumis à extension. Ce qui signifie qu’ils seront rendus applicables, par arrêté ministériel, à tous les salariés et employeurs de la branche. Une fois étendus ils s’appliqueront à toutes les entreprises même non adhérentes à l’une des organisations signataires.

Ce à partir de la date du premier jour du mois qui suivra la parution de son arrêté d’extension au Journal officiel.

Toutes les organisations syndicales ont signé cette augmentation à l’exception de nos amis de la CGT.

F. Maury
Secrétaire Fédérale Adjointe

M.T. Foreau, R. Scherding
Négociateurs