La dernière minute des pharmacies

Les pharmaciens lâchent un peu leur tirelire
15 février 2018
Nouveauté juridique : la lettre recommandée électronique
21 septembre 2018

La dernière minute des pharmacies

Après le premier avenant signé en 2017, le 2 juillet de cette année les partenaires sociaux ont signé un deuxième avenant qui continue le «toilettage » de la convention collective de la pharmacie d’officine. Mettre le texte en conformité par rapport aux évolutions du code du travail et le rendre plus lisible, accessible sont les objectifs. Celui de 2017 qui traitait de : Maternité, paternité et adoption, Les indemnités de licenciement, Congés pour évènements familiaux et journée défense et citoyenneté, Celui-ci porte sur les sujets suivants : Les salaires pour lesquels le texte apporte des modifications et introduit, dans la notion de « à travail égal salaire égal » l’égalité de rémunération entre les femmes et les hommes. Il apporte des précisions pour le personnel polyglotte, le titre de conseiller en dermo-cosmétique, les différents CQP, la réalisation de préparation pharmaceutiques et le travail en sous-sol. L’article sur les jeunes salariés aussi a été « toiletté » de même que celui sur l’ancienneté, l’embauche, la période d’essai pour les cadres et les non cadres. Le thème du licenciement a été retravaillé par rapport à l’avenant de 2017 pour prendre en compte les évolutions législatives intervenues durant l’année 2017. Si vous voulez prendre connaissance du texte de l’avenant je vous invite à consulter l’avenant ci-joint.

Florence MAURY
Secrétaire Fédérale Adjointe